Don Quichotte est mort : Top 5 Rochefort

« Ci gît l’hidalgo redoutable qui poussa si loin la vaillance, qu’on remarqua que la mort ne put triompher de sa vie par son trépas. Il brava l’univers entier, fut l’épouvantail et le croque-mitaine du monde ; en telle conjoncture, que ce qui assura sa félicité, ce fut de mourir sage et d’avoir vécu fou. »     

                                                                                                                                        Cervantes                                                                                                                                                                                                                                                              

« Il était le seul et unique Don Quichotte ». C’est ainsi que Terry Gilliam a réagi à la mort du grand albatros du cinéma français.

 

Lost in la Mancha

 

Jean Rochefort n’aura donc finalement jamais incarné le héros de Cervantes à l’écran. Cest un peu comme si Peter Falk avait été privé de Colombo. « L’homme qui tua Don Quichotte » aurait probablement été la consécration d’un acteur hors norme mais le rêve a tourné au cauchemar . La faute à un tournage calamiteux tant sur le plan humain que matériel. Ultime ironie du sort, c’est au moment de la mort de Jean Rochefort que Gilliam qui décidemment n’abandonne jamais, annonce 18 ans après que le film est finalement tourné après la 6ème tentative et sorira dans les salles en 2018. De Jean Rochefort en Don Quichotte, il ne reste pour la postérité que quelques images dans le making of « Lost in la Mancha » qui raconte le tournage raté de 2000.

Et pourtant si on peut qualifier une carrière de picaresque, c’est bien celle de cet acteur prince sans rire dont la filiation est à rechercher du côté de Jacques Tati. De la comédie au drame, il avait su créer au fil des rôles un personnage à l’élégance décalée, une sorte de french touch dont il était dépositaire avec ses amis Mariel et Noiret.

 

ob_1d85c1_rochefort-ok

 

Voici le Top 5 de ses films selon Lombrieur

Et oui, Jean Rochefort ce n’est pas seulement l’acteur de « Un éléphant ça trompe énormément » et  de « Nous irons tous au Paradis », c’est aussi d’autres très grands films :

 

5. Il faut tuer Birgit Haas 1981, les années de plomb

 

 

 

 

4. L’Horloger de Saint Paul 1974, la vie au temps du giscardime. Encore une confrontation avec Noiret

 

 

 

 

3. Le Crabe-tambour 1977, splendeur et déclin de la France coloniale  

 

 

 

2. Le mari de la coiffeuse 1990, danseur oriental

 

 

 

1. Tandem, 1987, qui a dit que Rochefort n’aura jamais incarné Don Quichotte ?

 

 

 

Bonus. Angélique 1964, François Degrez – Remember the name !

 

 

Il va foutre le Waï ! Facho Ringo

Il est vrai que le gars partait avec certains handicaps. Guy Bayle à l’état civil, il ne trouve rien de mieux que de se choisir le même nom de scène que l’un des 4 fantastiques de Liverpool et de convoler en justes noces avec la Castafiore de la variétoche française.

On sait par ailleurs que notre Assurancetourix       tumblr_inline_mojdyfpdpc1qz4rgp      n’aime pas les arabes. Mais qu’en est-il de ses relations avec les gauchistes ? Réponse  sur le plateau de Midi Première le 29 avril 1977 où il va mettre au pas un dangereux anarchiste, cheveux hirsutes et cigarette à la bouche, venu foutre le waï dans ce grand moment de la chanson française.

 

 

Quel réflexe ! Il n’avait peut être pas l’oreille musicale le Ringo mais son talent naturel pour casser du gaucho saute aux yeux, pas besoin d’avoir fait Assas pour être un parfait faf. Mais comme l’a si bien dit Danielle Gilbert, fallait pas confondre émission de variétés et revendications. On ne rigolait pas avec les choses sérieuses à l’époque.

 

Pour la reconversion professionnelle, laisse tomber la restauration ou les animations dans les supermarchés, z’ont du boulot pou toi au DPS.

 

 

Image

Le chat de Modigliani ?

modiglianis-cat-eve-riser-roberts

C’est tout pourri 13 ! : Dschinghis Khan

Dschinghis Khan en français Genghis Khan est la preuve  que le tout pourri allemand n’a rien à envier à personne.

La chanson et le clip Moskau 1979 sont des exemples de la sobriété et de l’authenticité de ce fleuron du genre en Allemagne. Bien loin des relents commerciaux de Village peoples, on sent chez Dschinghis Khan une implication désintéressée et un talent pour le tout pourri d’une rare intensité.

Reconnaissance ultime, le groupe représentera l’Allemagne à l’Eurovision.

 

 

Primaire de la Droite : Les griffes de la nuit

Suppression de 500 000 fonctionnaires, des 35 heures, du principe de précaution environnementale, non remboursement des dépenses de santé, augmentation de la TVA, dégressivité de l’allocation chômage, assouplissement des règles de licenciement, récit national, apologie de la colonisation, autonomie des établissements scolaires…:

Un cauchemar français en train de devenir réalité.

Freddy a gagné, mort au peuple  !

freddy-krueger1-1

Supergeil

Supergeil, une pub allemande décalée pour une chaîne de supermarché avec en vedette Friedrich Liechtenstein, le king de la varietoche teutonne ringarde.

Le principe est simple : le bonhomme déguisé en mafieux poussif s’incruste partout dans la vie quotidienne des consommateurs avec une litanie de produits plus improbables les uns que les autres.Le tout se termine par une danse macabre au milieu de vendeuses too much.

Comme quoi  le croque-mitaine est à la mode…et pas qu’en France dans la primaire de la droite !

Quand Spartacus recadre Donald l’imposteur : leçon d’Amérique !

Kirk Douglas, le dernier des géants du cinéma américain a conservé toute sa classe et tout son tranchant. La preuve, le coup de patte que ce grand félin vient d’adresser à Donald Trump  sous la forme d’un édito publié dans le Huffington Post.

Ci-dessous la traduction française faite par Bamiyan Shiff :

Lire la suite