Melancthe

img153 (2)

Marseille, fin des années 90 argentique

J’ai le souvenir qu’elle était très grande, avait des cheveux incroyables et qu’il émanait d’elle une élégance presque anachronique. Je crois qu’elle ne s’intéressait pas vraiment à l’étalage mais était perdue dans ses pensées. Son détachement m’a rappelé le personnage du roman de Jack Vance d’où le nom que j’ai donné à cette photo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s